Tout sur l'immobilier à Paris 14 et alentours
valeur réelle à Paris 14e
Vendre un bien

Valeur réelle, valeur vénale et valeur résiduelle : quelles différences ?

Le premier pas à faire pour vendre votre logement, c’est de le faire évaluer. Vous avez la possibilité d’en réaliser l’estimation vous-même avec des outils en ligne, mais il n’est pas recommandé de s’y fier aveuglément. À la place, demandez plutôt à un professionnel de s’en charger, à l’image d’un agent immobilier. En parlant de cela, savez-vous en quoi consiste la « valeur » d’un bien immobilier ? Savez-vous quelle valeur est estimée dans quelle circonstance ? Car on peut parler de valeur réelle à Paris 14e, de valeur vénale, et enfin de valeur résiduelle. Voici comment faire la différence entre ces trois valeurs.

1) La valeur réelle à Paris 14e de votre logement

La valeur réelle à Paris 14e est sans conteste la plus simple et rapide à comprendre. On parle dans ce cas de la valeur de votre bien en tant que tel. C’est-à-dire qu’elle correspond à l’estimation de sa valeur de logement neuf, moins la dépréciation due à son âge, additionnée à ce que vaut le terrain à l’instant de l’estimation.

Toutefois, si votre but est de vendre votre logement, on n’évoque jamais vraiment cette valeur dite « réelle ». À la place, on parle de la valeur vénale ou, éventuellement, de la valeur résiduelle.

2) La valeur vénale du logement

La valeur vénale est plus spécifique et complexe que la valeur réelle à Paris 14e. Elle sert à déterminer un prix global auquel vendre votre bien à l’instant de référence. La valeur vénale dépend donc du contexte économique et de l’équilibre entre l’offre et la demande.

Il y a plusieurs facteurs à compter dans l’évaluation de cette valeur :

  • Prix du mètre carré. C’est la base d’une estimation et il dépend de l’arrondissement concerné. Multipliez ce prix par le nombre de mètres carrés du bien pour calculer un prix moyen. Ce prix doit ensuite être modulé suivant l’évaluation des autres paramètres.
  • Adresse. Le quartier et la rue ont une incidence. Certains sont plus demandés que d’autres.
  • État du bien. Vieux ou neuf, bien ou mal entretenu, ceci influence la valeur vénale. Le neuf vaut plus que l’ancien.
  • Spécificités. Votre logement a des équipements, des aménagements, un étage, etc., qui le rendent unique.

Pour une vente, la valeur vénale n’est pas obligatoire. Mais si vous avez des démarches administratives à remplir (estimer votre patrimoine, régler une succession, calculer vos impôts, etc.), c’est elle qu’il vous faut. Pour la connaître, un expert immobilier ou un notaire peut vous faire un rapport d’expertise moyennant finances. Ce document détaillé est signé de la main de l’expert ou du notaire. Cela en fait une preuve reconnue par l’administration et les tribunaux.

valeur réelle à Paris 14e

3) Le cas de la valeur résiduelle d’un bien immobilier

La valeur résiduelle est à part de la valeur réelle à Paris 14e, ou encore de la valeur vénale. On ne parle de valeur résiduelle que dans les cas spécifiques de location-accession (pour un particulier) ou de crédit-bail (pour les entreprises). Autrement, cette valeur ne sert à rien dans une transaction immobilière classique.

Le principe est le suivant : louer un logement ou des bureaux pendant un certain temps puis, à terme, le locataire achète le bien en payant le prix convenu. C’est ce montant versé pour acheter qui correspond à la valeur résiduelle du logement. Si on l’appelle « valeur résiduelle », c’est parce qu’elle évoque la valeur restante du bien après son « usage » (= son occupation). On parle aussi de « valeur nette comptable ».

Vous connaissez maintenant les différences entre valeur réelle à Paris 14e, valeur vénale et valeur résiduelle. À vous de voir maintenant si vous avez besoin de telle ou telle valeur. Vous avez maintenant une meilleure visibilité sur la question.

Article écrit par:

Avatar

Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *