Tout sur l'immobilier à Paris 14 et alentours
enchères immobilières à Paris 14e
Vendre un bien

Les enchères immobilières : une solution séduisante pour vendre un logement

Avez-vous déjà pensé aux enchères immobilières pour vendre votre logement ? « Impossible », rétorquez-vous. « Je n’ai contracté aucune dette, et il est hors de question qu’on saisisse mon bien, de toute manière. » C’est parce que vous songez aux enchères judiciaires. Mais, en réalité, vous avez le droit de participer volontairement à des enchères immobilières à Paris 14e. Découvrez comment cela fonctionne et en quoi c’est avantageux.

Enchères immobilières à Paris 14e : le principe de l’adjudication volontaire

Si vous choisissez de votre plein gré de vendre aux enchères immobilières à Paris 14e, on parle d’adjudication volontaire. C’est différent de la vente judiciaire, où le bien est saisi par la justice, et vendu aux enchères au tribunal pour rembourser une dette.

Ici, il s’agit d’une vente notariale. Vous allez voir un notaire, pour lui exposer votre plan de vendre délibérément la propriété aux enchères. Vous avez le droit de vendre ce que vous voulez : résidence, bureaux, parking, garage, box de rangement, terrain, etc. Il n’y a aucune restriction de type ou d’affectation pour des enchères immobilières à Paris 14e.

Les 6 étapes de votre vente aux enchères

Le déroulement d’une vente aux enchères immobilières à Paris 14e diffère d’une vente traditionnelle. Il y a 6 étapes à suivre.

1) Le choix du notaire

En premier lieu, allez voir un notaire. Il peut être votre notaire habituel ou non. Il vaut mieux choisir quelqu’un de local, car les contacts avec lui seront fréquents, et il devra se charger des visites.

2) Le choix de la mise à prix

Le notaire procède à une expertise, une estimation pointue de la valeur du bien (cf. cet article). Grâce à ses conclusions, vous convenez ensemble de la mise à prix aux enchères. Il s’agit du point de départ pour surenchérir le jour J, alors n’ayez pas peur. La décote peut aller jusqu’à 30 % en dessous de la vérité, mais c’est pour mieux inciter les acheteurs. Si les enchères se passent bien, vous pouvez vendre plus cher que la valeur du bien.

3) La préparation du cahier des charges

Toujours avec le notaire, vous préparez un cahier des charges. Il contient :

  • Les documents relatifs au bien immobilier, comme dans un dossier de vente classique ;
  • Vos conditions de vente. Par exemple, vous pouvez ne pas vouloir de mise à prix, et à la place, choisir un prix de réserve, révélé à la fin des enchères. Si ces dernières se concluent en dessous du montant que vous espériez, la vente n’a pas lieu. Toutefois, vous devrez toujours payer les frais de notaire.

4) L’attente

La date de la vente est annoncée un mois à l’avance. En attendant, le notaire s’occupe de faire visiter, et les acheteurs peuvent consulter le cahier des charges, disponible en ligne.

5) Les fameuses enchères immobilières à Paris 14e

C’est le jour tant attendu. La vente aux enchères a lieu généralement au sein de l’étude du notaire ou dans une chambre notariale du département. Mais elle peut aussi se tenir en mairie ou, plus rarement, dans un hôtel. On procède « à la bougie » : le notaire allume des mèches mettant entre 15 et 30 secondes pour brûler. C’est le temps alloué pour confirmer la dernière enchère exprimée. Si aucune nouvelle proposition n’est faite, quand la flamme s’éteint, le dernier enchérisseur a gagné. Sinon, une nouvelle mèche est allumée.

6) La conclusion

Un acheteur vient de remporter les enchères. Il a maintenant 45 jours pour payer la somme convenue, mais pendant 10 jours, un autre enchérisseur a le droit de faire une meilleure offre. Vous pouvez prévoir une clause spécifique dans votre cahier des charges, afin de ne pas en tenir compte. Sinon, la vente est reconduite, avec une mise à prix supérieure de 10 % au montant de l’adjudication.

enchères immobilières à Paris 14e

Les avantages d’une vente aux enchères (pour le vendeur)

Une vente aux enchères immobilières à Paris 14e a de nombreux atouts :

  • Votre logement jouit d’une bonne visibilité. Le notaire fait part de la vente à des groupes de connaisseurs et de professionnels. Vous allez attirer des acheteurs, et ils seront vraisemblablement intéressés.
  • Le délai jusqu’à la vente est écourté. Dans une transaction « classique », il faut un temps incertain pour trouver un acheteur, puis un délai de plusieurs mois avant de conclure. Ici, la vente a lieu à une date fixe, deux ou trois mois après que le notaire a estimé le bien. Vous savez quand vous vendez, et vous pouvez préparer vos projets futurs.
  • Vous pouvez vendre à un meilleur prix qu’avec une vente classique. Même si la mise de départ est basse, si les acheteurs se battent pour gagner, le montant de l’adjudication peut dépasser la valeur estimée du logement. Dans ce cas, vous gagnez plus que si vous l’aviez vendu autrement.
  • Vous êtes garanti de vendre. Il n’y a pas de droit de rétractation de 10 jours, comme dans une vente traditionnelle, ni de clause d’annulation en cas de refus de crédit immobilier. L’enchérisseur victorieux doit vous payer sous 45 jours, à moins qu’un autre ne propose mieux.
  • Le prix de départ étant fixé par le biais d’une expertise, le fisc ne viendra pas vous embêter.

Êtes-vous tenté par une vente aux enchères ?

Article écrit par:

Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *